Muffins « Surprise »

ALERTE RECETTE !!!!

La recette que je vous propose today, c est les muffins stars des kids de la maison !

Vous pourrez réaliser 8 muffins environ avec ces dosages, pour un moule standard.
Mais vous pouvez les réaliser aussi dans des caissettes à muffins version mini et rendre fous de jalousie tous vos collègues quand ce sera votre tour de ramener le petit déjeuner au bureau … ouais les croissants et pains au chocolat c est has been de dingue !
( NB : si votre boss vous file une promotion, j’exige ma com ! )

Pour réaliser vos chefs d’oeuvre il vous faudra trouver dans votre cuisine :

  • 2 oeufs
  • 120g de crème fraîche ( interdiction de prendre de la crème allégée ! 40% c’est parfait !
  • 15g de Pure Via
  • 130g de poudre d’amande
  • 1 cuillère à soupe de Psyllium ( => je prends le mien chez Naturalia marque « Ecoidées »)
  • 2 cuillères à café de levure
  • 1 cuillère à soupe de farine de coco
  • 1 à 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille selon les goûts ( moi j’aime bien deux mais tout le monde sen fiche ! )

Ready devant votre bol ? Alors c est parti !

Commencez par battre vos oeufs avec 100g de crème fraîche en prenant soin de garder les 20g qui resteront de la crème pour la fin de la recette.
Vous rajouterez la pure via et vous battrez bien.
Ensuite dans l’ordre les instructions sont hyper fastoches :
=> rajouter la poudre d’amande, le psyllium, la levure et la farine de coco en battant de façon bien énergique entre chacun des ingrédients ( Mettez du Beyoncé s il faut pour trouver le rythme ! )
Une fois tout cela fait comme un chef, rajouter l’extrait de vanille et enfin les 20g du reste de la crème fraîche.

Verser cette mixture magique dans des moules à muffins, et n’oubliez pas de dissimuler un carré de chocolat, noir, au lait, blanc, aux noisettes … tout est permis. ( juste pas tous en même temps sinon je vous l’annonce pour vos macros c est mort ! )
Pour les céto et low carb, je prends le chocolat au lait sur le site de Délices Low Carb, pour le lait vous aurez un IG bas tout en ayant du goût dans votre gâteau. Pour vous dire les enfants n’ont pas fait la différence avec le traditionnel Milka ! Niark niark, maman diabolique je suis !

Vous n’aurez plus qu’à les mettre dans un moule à muffins et les laisser se faire beaux pendant 25/30 min à 180°en chaleur tournante.

Bonne régalade à tous -)

Vi – KetoMum

© COPYRIGHT 2019 Vi – KetoMum

Le débutant céto VS le pain

Hello tous,

Je me lance dans cet article basé sur mon expérience en vue de déculpabiliser les débutants en céto et dédramatiser un peu des débuts parfois compliqués .. parce que bon, on part pas à la guerre non plus ! Si ? Ah oui « à mort le sucre !! »

Alors mettez vos casques roses, en rang de courgettes et c’est parti !

Tout d’abord le mec qui a inventé le proverbe « tout vient à point à qui sait attendre » soit il n’avait jamais attendu de sa vie, soit il n’avait jamais réalisé de recette cétogène !

Parce que THE première recette, on mise tout dessus nous, débutants céto.

Avec un peu de chance on est passé entre les mailles du filet de la ketoflu, on a passé la première, semaine en ne mangeant que du froid tous les soirs, sans aucune idée de quoi cuisiner, et surtout très peur de tout bousiller alors que flûte quoi, ça fait une semaine que les glucides ne sont presque pas passés par nous ! En général, la première recette sur laquelle on lorgne, c’est celle du pain ! (si si si … )

Personnellement, j’habite au-dessus d’une boulangerie.
J’étais déjà mal barrée.

L’odeur le matin en partant bosser, le soir en rentrant : le diable sur le pas de ma porte.
Tous les jours je devais l’affronter, tête droite, torse bombé, alors que j’aurai clairement tué pour une miette d’une baguette tradition toute chaude !
(et je vous passe les kids qui TOUS les soirs demandaient « on peut acheter du pain ? » NAN !)
D’autant qu’avant, tous les soirs, la baguette achetée, arrivait en haut de mes 5 étages amputée de la moitié, pour vous dire à quel point la désintoxication du pain a été compliquée pour moi !

Les deux premiers jours franchement je gère ..
Troisième jour, je commence à en avoir envie ..
Quatrième jour, j’y pense vraiment beaucoup ..
Cinquième jour, je vois des pains à la place des gens ..
Sixième jour, je suis décidée à faire mon pain moi même !

Pas très au fait, je commence à surfer de pages en pages de recettes cétogènes, et très souvent je tombe sur celle du pain (comme quoi ça travaille !), j’en sélectionne une, en toute sincérité celle où j’ai compris du premier coup tous les ingrédients qui la composaient et on y go !
Forcément ça allait être fastoche .. j’étais la pro du pain aux céréales avant ! Même pas peur !

J’ai passé 2h à me balader et décrypter tous les rayons bio du supermarché, j’ai tenté l’expédition à la boutique du coin à deux doigts de faire une syncope en voyant certains prix (parce que oui, c’est malheureux, mais manger sain coûte cher mais c’est un autre sujet à venir ..) et ENFIN je rentre avec tous les ingrédients pour faire ce pain plein de promesses !

Me voilà devant mon bol à tout mélanger, me rendant compte que si la recette dit de mélanger les ingrédients secs d’une part, et les humides de l’autre c est que peut être il y avait une raison !!?

Pâte enfin réalisée, ouille ça colle, ah nan, ça casse ..mais c’est quoi ce truc ? de la pâte à modeler pas fraîche ?

Tant bien que mal je fais ce que je peux pour lui donner une forme, de je ne sais pas trop quoi, mais bien loin de la tradition d’en bas ! Grrrrrr ..

Pas grave, je relativise. Je vais le mettre au four et ça va sentir bon le pain, tout ceci sera oublié très vite, comme les accouchements, le bonheur vient après !

Pas d’odeur délicieuse ?? Je viens vérifier 15 fois mon four, je finis par m’asseoir devant et j’attends .. mais pourquoi il reste tout plat ? C’est quoi cette couleur marron ? Il brûle ? ahhhhhh !

Je le sors enfin, il a une vraie tronche de pain rassis (et je n’exagère pas !)
Impatiente, je le mets devant la fenêtre pour qu’il refroidisse plus vite, je souffle dessus, j invoque le dieu des vents viiiiiite je veux du pain !!!!

Enfin, le grand moment tant attendu : je goûte. Débordante d’espoir.
Et là, mon enthousiasme retombe comme un soufflé au fromage raté : mais c’est quoi ce truc ? C’est dur et pâteux en même temps, un arrière goût plus que bof !
Je décide que PLUS JAMAIS de ma vie je ferai du pain et que je vivrai sans !

BREF, j’ai fait mon premier pain cétogène !

Depuis, je vous rassure, je mange du pain et de l’extra bon ! -)
J’ai laissé tomber quelques semaines, puis je me suis remise à la confection du pain avec des recettes extras, avec un peu plus d’expérience des textures et comment les apprivoiser !

Rien n’est jamais simple mais quand on s’accroche, qu’on persévère, ON NE PEUT QUE Y ARRIVER !

Vi – KetoMum

© COPYRIGHT 2019 Vi-KetoMum

Gâteau au chocolat Bisounours

ALERTE RECETTE !!!!

Bonsoir Oh vous mes petits Bisounours ce soir ! -)

Première recette mise en ligne sur le blog : « Le gâteau au chocolat Bisounours »

C’est une recette qui est déjà mise sur mon compte instagram, mais je sais qu’elle a eu beaucoup de succès suite à l’envoi de photos par certains de mes abonnés de leurs réalisations ( au passage Big Up ! )
Elle me tient à coeur aussi, car après pas mal de tests ( et un gavage en règle de mes 3 hommes pendant des semaines .. ), je pense que la texture se rapproche pas mal des gâteaux au chocolat traditionnels.

Alors la voici, en espérant que vous puissiez vous régaler en famille, ou la réaliser pourquoi pas lorsque vous êtes invités, ni vu ni connu, puisqu’elle passe très chez les non céto ( je les suspecte même de beaucoup l’aimer ce gâteau ! )

Il vous faudra pour réaliser ce chef d’oeuvre :

  • 100G de chocolat noir 90%
  • 150G de beurre
  • 20G de Pure Via ( dans tous les supermarchés désormais )
  • 1 BONNE GROSSE cuillère à soupe de mascarpone
  • 6 oeufs
  • 1 demi sachet de levure ( si le moule est haut 1 entier )
  • 150g d’amande en poudre

Je vous ai mis là, les ingrédients dans l’ordre d’utilisation ! ( quand je vous disais que j’étais une chic fille ! )

Ensuite, on met son plus beau tablier et on attaque :

Il vous faudra faire fondre le chocolat et le beurre à feu doux, en remuant sans cesse pour avoir un beau mélange bien lisse comme une peau de bébé -)
Ensuite, mettez ce mélange dans un saladier dans lequel vous ajouterez la Pure Via et la mascarpone = > c’est ici que tout se joue pour parfaire vos petits muscles de bras, il faut très bien touiller pour éviter les grumeaux qui pourraient faire de la résistance !
Un fois bien homogène, vous rajouterez les oeufs, un par un et en mélangeant bien entre chaque => phase de récupération pour vos petits bras ! ( me dites pas merci pour le sport ! )
Une fois bien lisse et appétissant à l’oeil, rajouter la levure et la poudre d’amande.
Touillez bien une dernière fois !

La texture doit vous rappeler l’époque où vous faisiez des gâteaux avec de la farine, assez loin de la texture souvent des gâteaux céto.

Mettre dans un moule beurré ou pas, en fonction de votre matériel. Il passe bien dans tous les types de moules, alors permettez vous de douces folies originales ( sur la photo ci dessous un joli coeur )
HOP ( côté alsacien ) au four à 180° pendant 30 minutes à chaleur tournante, ou comment le chocolat et l’amande vont embaumer votre home sweet home -)

DRIIIINNNNNGGG ( pâle imitation du four qui sonne ) votre gâteau est prêt à être décoré avec pourquoi pas des fraises fraîches, des caramboles, des framboises => faites vous plaisir !!

« Minute Astuce de maman »
=> Vous pouvez réaliser ce gâteau version mini cake ou muffins pour le goûter de vos petits monstres, plus facile à caser dans leurs sacs ou souvent c est la bataille entre doudous, mouchoirs, et la pierre moche trouvée au parc.
Dans ce cas, surveillez bien la cuisson, réduisez la de 10 minutes en piquant bien pour vérifier que tout est ok avant de les sortir.
=> Pour les petits becs sucrés, je vous conseille de réaliser cette recette avec un chocolat à 90% mais passez la dose de Pure Via à 50g la première fois, en réduisant petit à petit sur les prochaines ( car OUI, ils vont vous demander d’en refaire ! )
A terme mes kids sont sur la recette originale ci dessus et cela passe sans aucun soucis !

Vi – KetoMum

© COPYRIGHT 2019 Vi – KetoMum

L’alimentation cétogène – On en parle ? Mes premiers pas…

Hello la compagnie !

Dans cet article, je vais vous parler de ma découverte du Low Carb/régime cétogène et de mon changement radical d’alimentation en ce début d’année 2019.

Le cétogène en quelques mots

Tout d’abord posons les bases : qu’est ce que le régime Low Carb dit cétogène ?

Il consiste à réduire l’apport en glucides, en favorisant les protéines et surtout les lipides transformant ces derniers en source principale de carburant.
Le corps tire alors de l’énergie de la dégradation des lipides, il passe en état dit « de cétose » et produit des corps cétoniques.

Il y a des aliments à privilégier tels que par exemple, les viandes, les volailles, le poisson et fruits de mer, les légumes pauvres en glucides, les oeufs, le beurre, les huiles végétales, les fromages au lait cru ou encore les fruits rouges ( framboises, mûres .. )
Et il y a forcément, vous vous en doutez, des aliments interdits tels que le sucre ( !!), les produits sucrés et transformés ( car souvent on y retrouve quoi ? du sucre ! ), les céréales, le pain, les viennoiseries, les biscuits, les pommes de terre, les compotes de fruit, les yaourts aromatisés, le chocolat.

A moindre mesure, bémol sur le chocolat, car le chocolat noir, s’il est bien choisi, peut se consommer en petite quantité sur des pourcentages élevés en cacao ( mini 85%) ou utilisé comme je le fais dans des recettes directement.

Voilà pour les grands principes, les très grands principes d’ailleurs.
Car le but ici n’est pas de rentrer dans le scientifique du sujet ou le bien fondé de ce régime. Juste donner les bases afin d’en comprendre le mécanisme.

Mes débuts à pieds joints dans le « céto » !

J’ai entendu parler du régime cétogène à l’automne dernier, ayant un collègue au bureau qui suivait ce dernier pour des problèmes de diabète ( ma première pensée a été : truc de vieux ! )
Nous en discutions souvent lors de nos pauses déjeuner ( en vrai nous nous moquions de tout ce gras avalé ! )
A contrario, à ce moment là, mon alimentation toute entière était basée sur le sucre : beaucoup de féculents, de sucre rapide au travers de plats préparés, de barres chocolatées et autres joyeusetés du même genre. En bref, pas du tout équilibré, pour moi l’ennemi dans l’assiette était VERT OU GRAS !

Le 02 janvier 2019 : Nouvelle Année !
En discutant une énième fois du céto, le pari était lancé : jamais je ne tiendrai une semaine sans sucre ou presque ! …. Euh ?? On me mettait au défi ?? MOI ? Qu allais je faire ? Forcément j’y suis allée tête baissée et pleine de détermination de lui prouver que non seulement j’allais y arriver, mais que cela allait être hyper fastoche ! Non mais !

Alors, je vais être honnête avec vous, les premiers jours j’ai alterné entre grosses galères et grands moments de solitude devant mon frigo ! Je n’ai mangé que des salades, car on ne se rend pas bien compte quand on est pas dedans mais le sucre est bien PARTOUT !
Je garnissais certes très bien mes salades mais je n’allais quand même pas me nourrir QUE de salade ?? C est quoi ce régime de dingue ??
De plus, très méfiante du gras, je peux vous avouer maintenant que je me suis pesée TOUS les matins du premier mois, tellement angoissée de me reprendre justement 5kg de plus, ni vu ni connu.

Fin de la première semaine : telle Virginie version 6 ans le jour de Noël, je m’avance, je monte sur mon ennemie jurée ( la balance en fait ), j’ouvre les yeux, lorgne sur ce chiffre tant redouté et là ….. moins 2.5kg … et juste après …. HOOOO danse de la joie ! -)
Je n’en revenais pas, tellement pas, que je l’ai dis à toute ma famille, tous mes amis comme si je leur annonçais que j’avais gagné au Loto ( bon le yacht en moins ! )

Petit focus important : j’avais un total de 35kg à perdre, non pas pour être mannequin, mais pour être au milieu d une IMC dite normale et donc sans risque pour ma santé.

Vous pensez bien que je n’ai donc plus lâché mon ticket gagnant du loto et que je me suis un peu plus penchée sur le sujet ! .. les blogs, les recettes, les bouquins.
J’ai commencé par « Le Grand Livre de l’Alimentation Cétogène » de Ulrich et Nelly Genisson.
Il a été ma bible des débuts, et encore aujourd’hui je me replonge très souvent dedans pour relire certains passages, m’approprier les recettes. C’est un livre que je conseille car très abordable sur les termes, bien que le contenu soit très riche en informations, ces dernières sont toujours très claires et pas anxiogènes comme la plupart des livres sur les régimes que j’ai pu lire avant. Des régimes .. j’en ai fais des tas ! Toujours le même résultat en finalité, reprise des kilos perdus + 5 !

Les débuts céto ne sont pas évidents, soyons clairs ! C est toute une alimentation à repenser et une organisation à mettre en place ( vu mon niveau de « bordélique attitude » je vous raconte même pas ! )
D’autant que je n’ai pas voulu imposer ce mode d’alimentation au reste de la famille ( rappelez vous le gentil mari et les 2 petits monstres adorables ! ) .. donc le soir, c ‘était plusieurs plats à préparer. ( en plus de rentrer tard, de gérer les devoirs, les bains, les caprices, les disputes, les « j’veux pas » et j’en passe ! )
Vous m’auriez vue, premier samedi de courses céto en plein supermarché, avec mes notes, mes sites, mes fiches, à scruter la moindre étiquette de ce que j’aurai pris « avant » avec ce regard horrifié de voir autant de sucre partout .. Plus de 3h30 pour faire ces satanées courses ! ( petit record personnel ! )

Et le céto aujourd’hui dans ma vie ?

A fortiori, et tout doucement, il s’est imposé à la maison me rendant compte qu’il avait une bonne influence sur toute la famille -)

Aujourd’hui, après un peu plus de trois mois, les recettes de gourmandises plaisent à tous, tout ce petit monde mange plus de légumes et personne n’a encore découvert que je ne cuisinais plus qu’avec de l’huile de coco, viandes et poissons compris ! ( niark niark )
J’intègre les enfants dans les recettes sucrées, qui sont eux ravis de pâtisser avec maman et papa joue le rôle de testeur en chef ( je tiens à préciser qu’il se dévoue pour goûter chacune des recettes que je mettrai sur le blog et que je ne paye qu’en bisous ! )

Mon bilan sur la balance est à ce jour de moins 15kilos.
Si vous êtes aussi nuls que moi en maths, je vous fais le calcul, il m’en reste 20 encore à perdre ( vous emballez pas j’ai dû prendre ma calculatrice !! )

Mais au delà du poids, je suis une nouvelle moi « en cours de téléchargement », j’ai une meilleure qualité de sommeil, de digestion, j’ai repris le sport en salle et dès que j’en ai l’occasion d ‘ailleurs, j’ai repris goût à la cuisine et surtout à la bonne cuisine, je me lance désormais dans mes propres recettes, je fourmille de nouveaux projets, pensant aussi à moi ce que je ne faisais pas avant, j’ai simplement une meilleure qualité de vie !

Je ne dis pas que le cétogène est adapté à tout le monde, et je ne prêche pas la bonne parole mais il aura personnellement eu le mérite de me faire me sentir bien dans mes baskets …. et j’aurai attendu 37 ans pour cela !

Et vous ? L’alimentation cétogène ou low carb ?
En avez vous entendu parler ? Si oui, êtes vous tombés dedans, pourquoi et comment ?
En tirez vous des bénéfices ou pas ?

Pour rappel, ce blog se veut un lieu d’échanges bienveillants, en cela si vous un avis contraire au mien, vous pouvez aussi le dire !

Vi – KetoMum

© COPYRIGHT 2019 Vi-KetoMum